8 ans d’attente et enfin…

blacksad; tome 6; Alors tout tombe, 1ere partie
T.6; Alors tout tombe, 1ere partie

Blacksad, le retour!

Et quel retour!

Bon, alors je vous préviens tout de suite, si la fin de l’album réserve une immense surprise (non, non, je ne dirai rien…mais …Wouahouh!…bref…) vous allez rester sur votre faim car, et c’est une première pour cette série, cet épisode se déroule sur 2 tomes, dont la parution du second est prévue pour début 2023…Argh!

8 ans d’attente donc, mais cela valait la peine. Et si les 2 derniers épisodes (L’enfer le silence se déroulait à la Nouvelle Orléans, et Amarillo sur les routes -entre autres- du Texas) se passaient au soleil, on retrouve dans ce dernier opus les couleurs ternes de la ville (et comment ne pas penser à Seven, le film de David Fincher avec Brad Pitt et Morgan Freeman) des premiers épisodes, ces personnages si humain malgré leur animalité (ou l’inverse, on ne sait plus), l’engagement (quoi qu’il en dise) de John Blacksad contre les injustices faites aux plus faibles, contre le racisme, contre les pouvoirs qui salissent tout ce qu’ils touchent. Et ses poings qui, c’est vrai, parlent plus souvent que lui.

Bien sûr, on retrouve avec plaisir Weekly, aussi bavard que Blacksad est taiseux, mais on voit apparaître de nouveaux personnages (dont je ne serais pas surpris de retrouver la présence dans de futurs volets de la saga).

Comme depuis le début, l’ambiance général prend sa source dans le roman noir et le cinéma américain (Guarnido a notamment cité Le Faucon Maltais de john Huston que je recommande chaudement!).

Personnellement, je trouve que plus on avance dans le personnage, plus celui-ci ressemble à Marlon Brando (jeune! Celui de l’équipée sauvage ou du Tramway nommé désir).

Une fois encore, le scénario de Juan Diaz Canales est magnifié par le dessin, le graphisme époustouflant, la découpe cinématographique de Juanjo Guarnido.

Bref. Je ne peux que vous encourager à vous jeter sur ce nouvel album des aventures de notre privé préféré où il est question de mafia, de travailleurs du métro, de bâtisseur, de théâtre, de New-York…et d’une suite à attendre en reprenant la lecture des premiers chapitres pour celles et ceux qui ont comme moi la joie de les détenir, ou en courant tous les commander à vos libraires pour celles et ceux découvrant la série et ses personnages attachants.

NB 1: Tous les liens s’ouvrent dans un nouvel onglet, c’est exprès, j’espère ne pas vous avoir troublé; si c’est le cas, faites le moi savoir, je corrigerai

NB 2: J’envie celles et ceux qui vont découvrir Blacksad. Voilà, c’est dit

Comments are closed.