Keith McCafferty “Meurtres sur la Madison”

Pour ma 1ere “critique”, j’ai choisi le premier roman de mon “chouchou” du moment: Keith McCafferty.

C’est ce que l’on appelle un “nature writer”, et ce diable d’homme sait de quoi il parle quand il s’agit de pêche. Bon, je ne suis pas un spécialiste -demandez aux truites locales- et donc les lignes sur l’art de la pêche à la mouche, ces divers modèles, pourraient rebuter mais que nenni (j’aime bien cette expression, donc vous risquez de la revoir souvent…même si j’en ai d’autre en réserve…bref).

C’est peu dire que ce monsieur a un réel talent de conteur. Les personnages sont attachants.

La plus étonnante d’abord car il est rare (exceptionnel?) que ce rôle soit tenu par une femme: la shériff Martha Ettinger, intrépide, célibataire qui effraie un peu (pas tous!) les hommes et que cela étonne.

Sean Stranahan ensuite, peintre-aquarelliste amateur, ex détective privé mais surtout pêcheur à la mouche invétéré, divorcé, arrivé tout droit du Vermont et fraîchement installé à Bridger, Montana.

Et le voilà le personnage sinon principal, du moins omni présent: Le Montana. Et ses rivières à truites!

Dans ce premier opus, Martha qui enquête sur ce qu’elle croit bien être un meurtre tombe, un peu par hasard, sur Sean qui lui même s’est vu confier une recherche pour disparition. Voilà, le décor est planté. Ce qu’en fait l’auteur est magistral. Impossible de laisser le livre sur un chapitre non clos, et encore moins avant le dernier mot; bref, ça se lit d’une traite, on devient curieux d’apprendre à pêcher (à la mouche ou pas), on rêve d’aller visiter le Montana, et si nos protagonistes existaient on souhaiterait aller boire un verre avec eux.

Pour résumer: un plaisir de lecture et de découverte.

Keith Mc Cafferty est édité en France chez Gallmeister (un éditeur que je vous recommande chaudement).

Bonne lecture et à bientôt.

Eric

Comments are closed.